lundi, avril 12, 2021

123 personnes massacrées par les ADF dans les territoires de Beni et Irumu en seulement 3 semaines, alerte le CEPADHO

- Advertisement -

123 personnes ont péri en seulement 3 semaines dans attaques orchestrées par les rebelles ougandais d’Allied Démocratic Forces (ADF) dans les territoires de Beni (Nord-Kivu)et Irumu (Ituri) c’est à l’Est de la République Démocratique du Congo.

Cette révélation contient dans un monitoring rendu public mercredi 24 mars dernier par le Centre d’Etude pour la Promotion de la Paix la paix, la Démocratie et les Droits de L’Homme (CEPADHO) qui précise par ailleurs que les grandes attaques ont été notamment perpétrées dans les villages de Masekude ,Mangimu et les environs de Samboko/Tchani-Tchani où au-moins 17 personnes avaient été massacrées e carnage est le plus récent. Cependant cette ONG-DH est aussi revenue sur l’embuscade tendue par ces assaillants aux populations civiles sur la route Beni-Kasindi où 5 morts ont été signalés.

Le CEPADHO est aussi revenu sur les attaques survenues jeudi et Samedi à Kataokola et Taubamba où 24 personnes avaient trouvé la mort. Notre source rapporte cependant qu’à l’intervalle d’une semaine 46 personnes ont été massacrées.

Dressant un bilan sombre de la situation sécuritaire dans cette partie de la République, cette organisation demande aux autorités de remettre de l’ordre dans ces régions où se vissent l’absence de l’autorité., c’est pourquoi elle demande l’armée congolaise et à la Monusco de venir au bout de ces inciviques qui tuent, kidnappent et pillent les biens de la paisible population.

Azarias Mokonzi/Beni

- Advertisement -

Le + récents

- Advertisement -

Voir aussi