Mbendele ekweya te

CHINE-RDC : 74 journalistes de cinq pays francophones bénéficient de l’expertise chinoise

Le séminaire sur la gestion de marque et de média cinématographique et télévisuel pour les pays francophones s’est clôturé hier lundi 19 juillet. Il était organisé par l’Institut professionnel des commerces étrangers du Hunan, sponsorisé par le Ministère du Commerce, et coorganisé par le groupe de radiodiffusion, de télévision et de cinéma du Hunan du 6 au 19 juillet en visioconférence.

Au total, 74 journalistes de cinq pays, dont la RDC, le Sénégal, le Cameroun, le Gabon et Maurice, ont participé à ce séminaire pendant 14 jours. « Nous avons invité des experts du Département provincial du commerce du Hunan, de l’Université du Centre-sud, de l’Université Normale du Hunan, de l’Institut professionnel des mass-médias du Hunan, de la station de radio et de télévision du Hunan, à discuter avec des amis étudiants sur des sujets professionnels », a déclaré le vice-président de l’Institut professionnel des commerces étrangers du Hunan Gui Cheng.

« Ces sujets professionnels sont notamment l’application de l’art et de la technologie dans les œuvres cinématographiques et télévisuels classiques, recherche sur les cas du développement de la convergence des médias, les Nouvelles technologies et défis dans l’industrie des médias cinématographiques et télévisuels à l’ère des médias intégrés », a souligné Gui Cheng. « Nous avons aussi organisé des activités de visite en ligne, comme visite du parc industriel pour la culture créative de Malanshan, du net rouge, de la maison d’édition de l’université du centre-sud afin de donner aux participants une vision plus précise pour le développement actuel du média du Hunan. De plus, le chercheur du Département du Commerce du Hunan, Huang Xinjian a été invité en vue de vous partager les expériences fertiles et bénéfiques sur le soutien et la réduction de la pauvreté en Chine, tout en espérant que cela contribuerait à résoudre le problème épineux contre la pauvreté, qui est confronté par les pays en développement« .

Selon lui, pendant 14 jours de la formation, les participants ont bénéficié des cours en ligne à temps. Ils ont communiqué et interagi sérieusement avec des experts chinois. « Ce qui nous a profondément impressionnés, l’attitude sérieuse, l’esprit d’étude et l’enthousiasme amical, que porte chacun, ont créé un bon début pour la poursuite de la coopération entre nous « , a-t-il fait remarquer.

Malgré la clôture, « les échanges entre nous ne font que commencer. J’espère que les amis stagiaires pourront maintenir des contacts à long terme avec nous et continuer à communiquer en ligne avec les experts chinois. Nous espérons que la communication et la coopération entre la Chine et vos pays seront plus larges et plus approfondies dans le domaine des médias cinématographiques et télévisuels dans un avenir proche« , a indiqué Gui Cheng.

Construire une plateforme pour la communication avec la Chine

Pour sa part, le chercheur de l’Agence d’Investissement à l’Étranger et de Coopération Économique du Département de Commerce du Hunan Yang Wenlin s’est dit persuadé du succès de ce séminaire qui permettra de construire une plateforme étendue pour la communication entre la Chine et les pays en développement dans le domaine des médias cinématographiques et télévisuels.

Aussi, il va permettre les peuples des pays en voie de développement de comprendre davantage la culture tant chinoise que hunanaise, a-t-il poursuivi. « J’espère que nous serons tous devenus les envoyés d’amitié qui se préoccupent plus du développement de la relation bilatérale« , a mentionné Yang Wenlin. D’après lui, Hunan est un endroit magnifique et dynamique. Il a souhaité les bienvenus aux étudiants de cette formation à la fin de l’épidémie.

Les participants ont remercié les organisateurs pour cette énième formation, si riche, qui nous a permis de comprendre les outils nécessaires à la bonne gestion de marque et de média cinématographiques et télévisuels. Gabriel Minkubu a ajouté que cette formation « nous a aidé à consolider nos connaissances et de confirmer notre passion pour le domaine de media, surtout en ce qui concerne sa gestion« .

« Désormais, nous sommes définitivement convaincus que les matières abordées nous permettront à créer des médias forts et prospères en Afrique francophone« . « Comme nous l’avons appris lors du cours de convergence des média et communication internationale, que les médias sont un outil public social, ils servent le public et tiennent compte de son intérêt, nous pensons que cette formation qui nous a expliqué également la culture chinoise et de ses médias, sont d’un grand apport pour nous positionner en Afrique afin de devenir des médias concurrents à l’échelle mondiale avec des programmes de qualité, ainsi pour mieux remplir notre mission, celle d’informer, former et divertir« , a-t-il soutenu.

« Notre vœu est que les années qui viennent, la Chine continue à nous soutenir pour nous permettre de mieux suivre cette formation, et que cette opportunité nous soit offerte en présentiel afin de nous échanger physiquement, non seulement nos valeurs culturelles mais aussi créer de liens d’amitié« , a conclu le représentant des participants.

Mathy Musau/Forumdesas.net

Le + récents

Voir aussi