Congo Hold-up: Le bloc Kabila donne une réaction à chaud

87

Après avoir suivi les charges portées contre eux par une enquête menée par dix-neuf médias internationaux coordonnés par le réseau European Investigative Collaborations (EIC), dont Radio France Internationale (RFI) et cinq ONG analysant la plus grande fuite de données bancaires d’Afrique, appelée Congo Hold-up, le clan Kabila donne une réaction à chaud. Il fait savoir que les allégations portées contre l’ancien président ne seraient que de « fixation haineuse ». Dans un communiqué de presse dont une copie est parvenue à topinfos24.com, sa conseillère en communication, Barbara Nzimbi juge « difficile à comprendre » les accusations « non fondées » à comparer au bilan de la gestion « salvatrice de ce digne fils » d’Afrique qui a rendu « ses lettres de noblesse » à la RDC.

« Après les Panama, Pandora papers et autres qui ont exposé différentes
pratiques financières dans le monde entier et cité différentes personnalités,
il est étonnant que cette enquête ne cible que la personnalité du Président
honoraire de RDC. Cette fixation haineuse de certains médias et associations sur la personne du Président honoraire que certains ont conceptualisé en « Kabilabashing », toujours les mêmes et provenant du même espace géopolitique, est difficilement compréhensible quand on met en face de ces accusations non fondées, le bilan de la gestion salvatrice de ce digne fils d’Afrique qui a rendu ses lettres de noblesse à la République Démocratique du Congo à
savoir: pacification-réunifiction- Constitution de 2006-démocratisation avec trois cycles électoraux-relance économique et alternance pacifi que historique », dénonce la conseillère en communication de Joseph Kabila.

Dans la foulée, Barbara Nzimbi balaye du revers de la main toutes les allégations portées contre la personne de Joseph Kabila et exhorte le peuple congolais à ne pas « succomber à cet énième tentative de décrédibilisation ».

« Le peuple Congolais est appelé à ne pas succomber à cet énième tentative
de décrédibilisation et non la dernière, à demeurer dans la vigilance tous azimuts et dans la sagesse patriotique face à cet acharnement injustifié de puissances occultes qui n’ont jamais digéré les choix courageux de souveraineté opérés sous la Présidence de Joseph Kabila notamment en matière électorale et minière », peut-on lire dans ce communiqué.

Eugène Vomba