DDRC-S :Le bureau de la société civile Sud-kivu demande à Félix Tshisekedi « d’écarter les personnes aux mains souillées par le sang »

78

La coordination de la société civile du Sud-Kivu invite le chef de l’État Félix Tshisekedi à revoir dans l’urgence son ordonnance portant nomination de Tommy Tambwe Ushindi comme coordonnateur national du programme de Désarmement, Démobilisation, Relèvement Communautaire et Stabilisation (DDRC-S).

Dans une déclaration rendue publique et dont une est parvenue à TopInfo24.com, ce vendredi 13 août 2021, la société civile du Sud-Kivu regrette de constater la nomination de certaines personnes qui ont un passé surchargé car cités dans la commission de graves crimes et autres violations des droits humains.

« Le bureau de coordination recommande ainsi au chef de l’État, soucieux de rétablir la paix en RDC, de revoir urgemment cette ordonnance en écartant toutes les personnes aux mains souillées par le sang de leurs compatriotes et lui promet de l’accompagner dans ce processus à travers les actions de sensibilisation communautaire, d’éducation à la paix et d’encadrement des citoyens qui auront accepté de déposer les armes » peut-on lire dans cette déclaration signée par Néné Bintu Iragi, présidente intérimaire de la société civile du Sud-Kivu.

Cette structure citoyenne souligne cependant, qu’il existe en RDC des personnes sans passé sombre, capables d’animer cette structure sans frustrer les victimes et les autres survivants de guerres

Il sied de rappeler que dans une ordonnance à la Radio Télévison Nationale Congolaise le RTNC, samedi 07 Août dernier, le chef de l’État a nommé Tommy Tambwe Ushindi comme coordonnateur national du programme DDRC-S, une nomination contestée par plusieurs acteurs sociaux de la République.

Azarias Mokonzi et Elias lwayivweka à Beni