Des retombées positives sur l’accueil des réfugiés au Rwanda

Le Royaume Uni a déclaré que certains réfugiés commencent à introduire des demandes de rapatriement dans leurs pays d’origine.

Ceci fait suite à la fermeté du gouvernement en place qui prend des mesures drastiques contre l’immigration irrégulière et l’accord signé avec le Rwanda.

Dans cet accord d’une validité de trois ans, le Rwanda accepte d’accueillir les clandestins entré irrégulièrement au Royaume Uni depuis le 1er janvier 2022.

L’esprit de cet accord est la recherche d’une solution durable pour ces réfugiés et décourager au maximum le rêve de l’eldorado pour ceux qui le caresse encore et qui n’ont pas le chemin de l’exil.

Aussi, il faut garder à l’esprit les « passeurs» qui exploitent la misère et le rêve d’un monde meilleur de ces réfugiés.

Consulté par topinfos24.com, le journal Daily Maila annoncé qu’au moins une centaine des réfugiés ont reçu la notification de leur transfert vers le Rwanda. Et ils y bénéficieront de tous les services accordés aux nationaux et pourront obtenir soit une réinstallation soit un rapatriement selon le choix qu’ils auront exprimé.

Depuis, certains disent ouvertement qu’ils n’ont plus envie de rester au Royaume Uni. Et de déclarer qu’ils préfèrent un retour dans leur pays d’origine plutôt que de voir leur demande examiner dans un pays tiers.

Et certaines informations indiquent qu’il y a en a qui auraient retiré leur demande de statut de réfugié.

Au ministère de l’intérieur (home office) on s’attend à l’accroissement du nombre des désistements d’ici un mois quand le premier contingent sera déjà au Rwanda.

Les autorités estiment que c’est un bon début et soutiennent que cette politique portera ses fruits incessamment.

Par ailleurs, du coté Rwandais, les préparatifs d’accueil évoluent bons très. Les réfugiés seront logés dans Hope House à Kinyinya, Desire Ressort Hôtel de Kagugu et Hallmark résidence de Kanombe dans la ville de Kigali.

Les notifications d’envoie au Rwanda sont susceptibles de recours en déans sept jours. Vingt(20) parmi les réfugiés ont eu recours à cette procédure.

Le premier vol à destination de Kigali a été retardé par un recours introduit par un collectif des associations des droits de l’homme et une association commerciale dans l’intérêt des réfugiés.

Avec cette allure, il y a lieu de croire qu’aucun vol ne sera disponible avant le 10 juin 2022.
Néanmoins, le cabinet du Premier Ministre souhaite que le premier contingent arrive à Kigali avant le sommet du Commonwealth (CHOGM) qui se tiendra au Rwanda à partir du 20 juin prochain.

D’autres sources renseignent qu’il y aurait renvoi d’au moins trois cent réfugiés chaque année. Et pendant ce temps, le gouvernement annonce que quarante une personnes sont entrées sur le territoire en passant par le canal « English Channel » qui relie l’ile à la France.

On sait que cent et six(106) personnes ont traversé la manche la semaine dernière par des petits bateaux. Depuis le début de l’année, près de neuf mille personnes sont passés par cette voie.

Le ministre britannique de l’intérieur, Priti Patel et le ministre rwandais des affaires étrangères, Dr Vincent Biruta se sont rendus à Genève en Suisse pour s’entretenir avec les organisations des droits de l’homme qui s’inquiètent de cette nouveauté dans les relations internationales.

Les deux ministres ont expliqués qu’il était question d’abord de sauver des vies humaines et qu’il faut se pencher sérieusement sur la question des migrants.

Le Président Kagame a dénoncé les filières clandestines qui exploitent cette immigration irrégulière. Ce trafic génère des sommes très importantes.

Pour rappel, c’est le 14 avril 2022 que le Rwanda et le Royaume Uni avaient signé la convention pour accueillir les migrants et leur trouver des solutions alternatives.

Eugène Vomba

Publié le
Catégorisé comme La Une
%d blogueurs aiment cette page :