Insécurité à Goma : La police lance l’opération « sécurité pour et par tous » et promet une récompense à qui lui fournira les vrais renseignements

Le parlement des jeunes du Nord-Kivu annonce le lancement de l’opération « sécurité pour tous et par tous » pour contenir l’insécurité qui menace la ville volcanique de Goma.

Johnson Ishara Butaragaza indique que depuis quelques jours, la ville de Goma est en train de connaître une insécurité terrifiante caractérisée par les tueries, les assassinats, les meurtres, le vol à mains armées, des conducteurs des motos ravisseurs de téléphones et sacs à main la nuit; une situation qui inquiète plus d’un habitant de cette ville.

Initiée par le commandant de la police à Goma, le colonel Job Alisa, cette opération qui consiste à dénoncer à grande échelle tous les cas suspects, a connu l’adhésion de plusieurs couches de la population, notamment le Parlement des Jeunes du Nord-Kivu, les motocyclistes, les changeurs de monnaie de la ville, pour sa matérialisation effective.

Une moto neuve, c’est la promesse du commandant de la police en ville Goma, à tout taximan moto qui va dénoncer les bandits opérant avec des armes à feu.

Parlant du groupe de 40, un autre groupe de bandits opérant dans la commune de Karisimbi, le patron de la police à Goma a promis à quiconque appartiendrait à ce groupe et qui décide de le quitter en se confiant à la police urbaine, de lui remettre un encouragement de 500$ pour qu’il fasse un petit commerce et cesser d’insécuriser la ville.

Le Parlement des Jeunes du Nord-Kivu a répercuté cette alerte à tous les jeunes de toutes les cellules de la ville de Goma car, d’après son président provincial, la sécurité, c’est aussi une affaire de tous. Par conséquent, tout le monde doit s’y mettre.

« Dénonçons à grande échelle. Les informations de la police à notre possession nous renseignent déjà que les grands criminels de la ville commencent à tomber dans les filets de la police et les autres commencent à se rendre grâce à cette collaboration des jeunes et la police urbaine. Nous demandons à toute la population de continuer à dénoncer tout cas d’insécurité dans la ville pour y maintenir la quiétude, » a dit Johnson Ishara Butaragaza.

Le commandant de la police en ville de Goma, le colonel Job Alisa, a annoncé, à travers les réseaux sociaux, qu’il a mis la main sur l’un des kidnappeurs réputés de Goma.

Moussa Didy Bunakima

%d blogueurs aiment cette page :