Discours de Tshisekedi à l’ONU : Guershom Kahebe déplore que le chef de l’État n’a pas fait mention à la question sécuritaire de Beni et Ituri, cela en dépit des morts enregistrés

Des réactions fusent de partout après le discours du président de la République, Félix Tshisekedi lors de la 77ème session extraordinaire de l’Assemblée Générale de l’Organisation des Nations-Unies, mardi 20 septembre 2022 à New-York.

La plus récente est celle de l’acteur politque Guershom Kahebe, qui déplore que le président Tshisekedi n’a pas touché la question sécuritaire de Beni et Ituri pourtant aussi épineuse. Ce dernier s’interroge pourquoi le chef de l’État s’est martelé dans son discours uniquement sur la question de Bunagana et de la MONUSCO sans faire un seul instant mention aux tueries perpétrées par les ADF Beni et Ituri, où ces rebelles contrôlent une majeure partie.

Guershom Kahebe condamne avec véhémence, cette attitude et appel la population de se prendre en charge pour éviter la crise sécuritaire qui ne cesse de faire des victimes au quotidien.

 

Cependant face au même discours sur la dénonciation du président de la République sur l’agression rwandaise contre la RDC, ce congolais vivant en Californie aux États-Unis d’Amérique, regrette que les dirigeants congolais pensent que la solution à leur problèmes proviendra de l’extérieur. Ce dernier appel plutôt le gouvernement congolais à réorganiser bien l’armée pour combattre des forces négatives et restaurer l’autorité de l’État. Guershom Kahebe estime que la situation aux multiples Problèmes sécuritaires ne proviendra pas de l’ONU, c’est pourquoi il appel l’État congolais de se battre pour la sécurité de sa population et de son territoire.

 

Notons que dans le même discours, Félix Tshisekedi a aussi dénoncé les faiblesses de la MONUSCO dans la protection des civils. Il a déploré les bonnes intentions de l’ONU d’en finir avec le terrorisme au monde sans y accompagner les actions.

 

Azarias Mokonzi

Publié le
Catégorisé comme La Une
%d blogueurs aiment cette page :