Guerre FARDC-M23: Gilberto Mbuko, lance la campagne “Sauvons l’Est de la RDC” en appui aux FARDC

Les hostilités qui opposent les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) aux rebelles du M23, constituent à défrayer la chronique au sein de la classe politique que sociale en République Démocratique du Congo.

Dans une lettre adressée à la communauté nationale, monsieur Gilberto Mbuko,un acteur de paix et de développement oeuvrant en ville de Beni, lance la campagne “Sauvons l’Est”.cette campagne est lancée dans l’objectif de soutenir l’armée qui mène les combats contre les rebelles du M23 soutenus par le Rwanda qui agressent le pays.il demande donc à la population de se mobiliser pour dire non aux massacres des civils , pour permettre à la RDC de prendre le dessus sur le Rwanda.

Il demande ainsi à la population de se manifester pour contribuer tant moralement que financièrement afin que les FARDC au front soient plus motivés.

Sensibilise tout congolais vivant au pays et même ceux vivants dans le diaspora à l’opération sauvons l’Est. Je propose que tout congolais doit comprendre la lourdeur de la pression des forces étrangères et le plan machiavélique de Paul Kangame président Rwandais, c’est pour quoi nous lançons une grande campagne sur toute l’étendue de du pays de nous unir et conjuguer nos forces pour appuyer les FRDC,moralement, même financièrement où nous appelons chaque congolais âgé de 18 ans révolu de contribuer avec un minimum de 1$ afin d’appuyer et finir la guerre de l’Est. La RDC est un seul et un seul pays que Dieu nous a donné où personne n’a droit de céder même un mettre. Nous appelons toute la population à la mobilisation de l’opésoutien sauvons l’Est longtemps victime des guerres, massacres, viols de tout genre. Unissons-nous, unissons-nous, encore unissons-nous pour sauver l’Est du pays notamment la province de l’Ituri, la province du Nord Kivu, la province du Sud Kivu et autres. Nos vœux est que chacun soutienne les FRDC pour vivre la paix au pays. Nous ne devons pas croiser les bras devant un agresseur, un petit peuple du Rwanda ne peut pas inquieter tout un pays continental de la RDC, Avec 89,56 millions habitants contre 12,95 millions du Rwanda, qui agit midi soir dans notre pays. Donc rien n’est ‘impossible pour que la RDC prenne le dessus sur le Rwanda” a-t-il martelé.

 

Azarias Mokonzi

Publié le
Catégorisé comme La Une
%d blogueurs aiment cette page :