Haut-Katanga : Minerals and Metals Group (MMG-KINSEVERE) une entreprise minière chinoise réputée viable

137

On s’en doutait au regard de ce qui est généralement dit des entreprises minières chinoises qui opèrent en RDC et cela, à cause de l’opacité et non respect des consignes de sécurité des travailleurs autochtones.

D’où, il a fallu qu’ un groupe de journalistes congolais après un lobbying du Président, Michaël Bakemba du COJEC (Collectif des journalistes et Editeurs du Congo) auprès du M. Sun Shuai, troisième secrétaire de l’ambassade de Chine en RDC.

Chine en RDC pour que cette visite dans les installations de la société minière chinoise dénommée Minerals and Metals Group (MMG-KINSEVERE) soit rendue possible le vendredi 24 septembre dernier. C’est alors que faisant office des yeux et oreilles de la population, ils ont pu franchir la barrière pour s’imprégner des réalités souvent déformées.


Ici, les consignes de sécurité sont de stricte application, a insisté monsieur Ngoy Guy en sa qualité de chargé de sécurité de l’entreprise. Trente minutes durant, il a eu à nous entretenir des douze consignes de sécurité à observer sur le site de MMG-KINSEVERE.

Puis , ce fut le tour de madame Irène Mwenge, l’assistante du Directeur Général de nous équiper des bottes de chantier, gilets , casques, lunettes de protection et des masques.

Enfin, le manager du développement social, Michel Santos Makelele, l’ingénieur Christian Kasolva et Gilbert Musasa se sont joints à nous, servant ainsi des guides pour nous faire la lumière sur différentes étapes de notre visite. C’est alors que notre équipe a eu droit à des explications sur le cuivre. De l’extraction au traitement jusqu’à la transformation du produit fini, le cathode de cuivre. Bref, du brut au produit fini, on en sait quelque chose aujourd’hui.

Tout au long de la visite, nous avons pu nous rendre compte des conditions de travail des congolais dans les installations de MMG-KINSEVERE, tous, du cadre aux ouvriers sont bien traités.

Ces derniers ont droit à la pause de midi de 11heures 30 à 13heures 30. Comme leurs collègues chinois,ils ont droit à un repas aux frais de l’entreprise.

En ce qui concerne les autres avantages sociaux : un camp des travailleurs est une réalité pour faciliter la continuité des opérations 24h/24, des écoles, centres de santé, terrain de sport sont disponibles.

A en croire l’avis des responsables, un concours à la bourse d’études primaires est organisé à chaque fin de cycle primaire et secondaire à raison de 72 élèves par an dont la majorité sont des filles.

Néanmoins, des voix de certaines ONGD, mêlées à celles des chefs des villages environnants se sont levées pour réclamer à l’unisson la mise en application du cahier de charge signé en juillet de l’année en cours pour d’autres réalisations.

A l’opinion de noter que la société minière chinoise MMG-KINSEVERE est située à 30 kilomètres de la ville de Lubumbashi dans le territoire de Kipushi dans la province du Haut-Katanga et opère sur une étendue de plus de 800 ha, nous a t-on fait savoir.

M.B.R