Incident à Kasindi :Le regret d’Antonio Guterres qui exige des sanctions envers les auteurs

Roma - Il Presidente della Repubblica Sergio Mattarella con il Segretario generale delle Nazioni Unite, S.E. il Signor António Guterres, oggi 29 ottobre 2021..(Foto di Paolo Giandotti - Ufficio per la Stampa e la Comunicazione della Presidenza della Repubblica)

Le Secrétaire Général de l’ONU est revenu sur le récent incident provoqué par les casques bleus de la Mission de l’Organisation des Nations-Unies pour la Stabilisation du Congo (MONUSCO) à Kasindi,une agglomération frontalière avec l’Ouganda, c’est dans le territoire de Beni (Nord-Kivu).

Antonio Guitares a exprimé son indignation face à cette situation qui a fait deux morts et plusieurs blessés parmi les populations civiles.

Dans un communiqué signé par son porte parole adjoint Farhan Haq, Antonio Guitares s’aligne dernière la décision de sa représentante spéciale en RDC de la mise en détention du personnel militaire mis en cause dans cet incident et l’ouverture immédiate d’une enquête.

Ainsi face à cette situation bouleversante,le patron de l’ONU se sent à la fois profondément attristé et consterné de la perte en vies humaines et des blessés graves causés par cet incident.

Notons que,les casques bleus de la MONUSCO ont provoqué une situation désastreuse à Kasindi dimanche 31 Juillet 2022. Ces derniers alorsqu’ils revenaient de l’Ouganda pour le congé, ont forcé la traversée à la frontière congolo-rwandaise. Dans cette tension créée,ces derniers avaient tiré en bout portant sur les civils et des policiers.une situation deplorée par plusieurs personnalités du pays et de l’étranger qui dénoncent la violation non seulement de la souveraineté du territoire congolais, mais également des droits humains.

 

 

Azarias Mokonzi/Beni

Publié le
Catégorisé comme La Une
%d blogueurs aiment cette page :