Insécurité à l’Est : La corruption et l’impunité font partie du blocage pour le retour de la paix, selon Me Deo Nyamwisi

La corruption au sommet de l’État fait partie du blocage pour le retour de la paix dans l’Est de la République Démocratique du Congo.

C’est ce que pense maître Deo Nyamwisi, un acteur Politique oeuvrant dans la ville de Beni,(Nord-Kivu). Il invoque des détournements des fonds alloués pour les opérations militaires dans cette partie. Pour lui, cet aspect de chose ne facilite pas le retour de la paix, car pour faire la guerre, des moyens importants doivent être mobilisés. Il deplore que le peu réservé aux opérations est aussi détourné, par ceux qui sont sensés en réalité protéger la population regrette-t-il.

Cet acteur Politique engagé pour le changement, estime que le gouvernement doit activer ses services, pour permettre à ce que le montant débloqué pour les opérations à l’Est arrive en destination. Maître Déo Nyamwisi, regrette que malgré les enquêtes qui avaient débouché aux arrestations de certains officiers, des détournements continuent, et les auteurs arrêtés n’ont jamais été jugé pour soit établir leur culpabilité ou innocence.

Est-ce-que cet argent arrive en destination, c’est la première question que nous devons nous poser, si il arrive en destination, est-ce-qu’il arrive au montant prévu” s’est-il interrogé.

Il estime en outre que la volonté politique fait partie du problème.

Soit la volonté est deffaçade elle n’est pas juste, ou soit elle est d’apparence. Si la volonté était de fond, on allait voir des actes concrets. Bien-sûr si elle est, accompagnons ça par des actes concrets. Les gens qui étaient en train de détourner l’argent, qu’ils soient arrêtés et jugés. Ok doit activer la justice, voire même revoir le système judiciaire congolais, parce-que le système judiciaire congolais fait aussi partie du problème” a-t-il expliqué.

Il appel par ailleurs, le gouvernement congolais de changer la politique de la défense congolaise pour espérer au retour de la paix. Il exige aussi la réorganisation de l’armée afin de permettre à celle-ci d’œuvrer sans difficulté.

 

 

Azarias Mokonzi

Publié le
Catégorisé comme La Une
%d blogueurs aiment cette page :