Kasaï Oriental : Un capitaine FARDC réclame 42 mois d’arriérés de son salaire

Le capitaine de l’armée congolaise, Jean Louis Mbuyi Tshibwabwa, réclame ses 42 mois d’arriérés de salaire. Dans une lettre rédigée conjointement au commandant 21e Région militaire et à l’Auditeur supérieur militaire près la Cour militaire à Mbuji-Mayi avec copie conforme au chef d’État-major général des FARDC et au chef d’État-major des Forces terrestres, Jean Louis Mbuyi Tshibwabwa se dit écroué dans une prison à ciel ouvert et se trouve dans un état déplorable avec l’administration des substances vénéneuses qui le font souffrir jusqu’à ce jour.

Il plaide pour que sa hiérarchie ouvre une procédure judiciaire afin qu’il soit rétabli dans ses droits sans aucune forme de procès.

«Je recours auprès de votre autorité pour que l’ouverture de la procédure judiciaire soit faite, pour le paiement de 42 mois d’arriérés, comme les autres en ont bénéficié», note-t-il.

Cette victime de discrimination financière et professionnelle affirme détenir toutes les preuves des manœuvres de violation de ses droits et la liste des auteurs, co-auteurs et complices dans les préjudices qu’il a subis.

D’après ce capitaine des FARDC résidant à Mbuji-Mayi, il y a eu même des réunions tenues à la 21e Région militaire pour lui causer du tort en violation des lois qui régissent la République et l’armée.

Stephen Ilunga

%d blogueurs aiment cette page :