Le PM Ilunga au Sénat: « chaque province dispose à ce jour, d’un plan provincial de riposte, grâce à l’appui du Gouvernement et d’un protocole national de traitement COVID-19 » (Primature)

« S’il est un devoir que cette pandémie a réussi à imposer à chaque être humain, c’est, à mon sens, le devoir de l’humilité. L’humilité dans la définition et la compréhension de la nature du virus, l’humilité dans la recherche des solutions pour faire face à la pandémie elle-même et, enfin, l’humilité dans la prise des décisions devant permettre au pays d’entrer progressivement dans le processus d’une reprise de la vie normale ». C’est une réflexion du Premier Ministre Ilunga, ce jeudi 21 mai 2020 lors de sa réponse à la question orale avec débats, lui adressée par le Sénateur Jean Bakomito Gambu, sur la gestion de la crise sanitaire liée à la pandémie de COVID-19 ainsi que ses conséquences socio-économiques en RDC.

Le Premier Ministre Ilunga confiant, a annoncé aux élus des élus que son Gouvernement s’attèle à renforcer les hôpitaux dédiés au COVID-19 en équipements de protection et en divers appareils médicaux tels les respirateurs et les appareils de radiologie, pour relever les défis qui se posent dans la prise en charge des malades du coronavirus. A cela s’ajoute, les efforts engagés pour approvisionner ses structures sanitaires en médicaments pour le traitement de COVID-19 mais aussi pour les comorbidités comme l’hypertension artérielle, le diabète, l’asthme, ainsi que les autres maladies respiratoires et cardiaques. Pour accompagner le personnel soignant engagé dans la lutte contre la COVID-19, le Gouvernement a mis en place un mécanisme pour qu’il soit rémunéré de manière régulière.

Pour ce qui est de l’évolution de cette maladie, la RDC compte 1.834 cas confirmés et 1 cas probable, et 61 décès, 303 personnes guéries et 1.135 patients en bonne évolution. Et les mesures complémentaires prises en date du 23 avril dernier, consacrent le port obligatoire des masques dans tous les lieux publics jusqu’à la déclaration de la fin de l’épidémie de COVID-19. Le Gouvernement en collaboration avec le Secrétariat Technique de la riposte, se penche sur les modalités d’un déconfinement progressif et géographique, en vue de permettre la repris de l’activité dans le respect des mesures sanitaires. A l’heure actuel, l’Exécutif central congolais travaille aussi sur les possibilités de décentraliser les moyens de diagnostic et de dépistage, et envisage la confection de 15 millions de masques de protection individuelle à distribuer aux populations. De même, il entrevoit également de recruter 4.000 relais communautaires en vue d’assurer la communication de proximité.

Il était question également pour le Premier Ministre, Ilunga Ilunkamba, de rassurer les élus des élus sur l’évolution de la Riposte dans les autres provinces. « Si nos actions dans la riposte à la pandémie du COVID-19 semblent concentrées sur la capitale Kinshasa, je voudrais vous rassurer que votre Gouvernement n’a rien négligé quant à la gestion de la problématique au niveau des provinces où vit l’écrasante majorité de nos compatriotes », a dit le chef du Gouvernement, avant de confirmer que chaque province dispose à ce jour, d’un plan provincial de riposte, grâce à l’appui du Gouvernement et d’un protocole national de traitement COVID-19.

Un Plan de Préparation et de Riposte contre l’épidémie au COVID-19 par ailleurs existe, élaboré avec l’appui des partenaires pour des actions d’un coût global de 135 millions de dollars américains. A ce jour, le Gouvernement a déjà décaissé, pour le compte de la riposte contre le COVID-19, une somme de 18, 7 milliards de FC, soit 10,7 millions de dollars américains. Concernant les prévisions en matière de financement des dépenses liées à la COVID-19, il est retenu dans le plan de trésorerie du Gouvernement pour le deuxième trimestre 2020, un montant de 132,2 millions USD à raison de 121,1 millions USD sur ressources extérieures et 11 millions USD sur ressources propres.

S’agissant des mécanismes envisagés pour sauver la situation socio-économique du pays, le Gouvernement s’attèle déjà à l’élaboration d’un Collectif budgétaire en vue de présenter incessamment au Parlement la loi de finances rectificative pour l’exercice 2020, et faire face au spectre d’une récession économique au pays. Le Gouvernement a entrepris aussi d’élaborer un Programme multisectoriel d’urgence d’atténuation des effets du COVID-19.

Pour le PM Ilunga, le système de prise en charge des malades de COVID-19 a beaucoup évolué dans ses aspects thérapeutiques en termes de protocole, le taux de mortalité situé au début de la crise autour 10 % voir 11 %, depuis le 10 mai dernier, est en dessous de 4 %, soit 3,7 %. L’Exécutif central regrette par ailleurs la montée de la désinformation et de l’intoxication distillée par certaines chaînes de télévision à Kinshasa, ce qui a entraîné la multiplication des agressions et même des séquestrations à l’endroit des équipes de riposte contre le COVID-19. Il a saisi l’occasion pour inviter les Congolais à observer strictement les gestes barrières désormais connus de tous, et de respecter les mesures de sécurité sanitaire qui ont été prises par l’Etat.

A la chambre haute du Parlement, le Chef du Gouvernement, était accompagné du Vice-Premier Ministre, Ministre de l’Intérieur ; son collègue du Budget ; de la VPM, Ministre du Plan, des  Ministres des Finances, de l’Économie Nationale; du Commerce Extérieur ; de la Santé ;  des Relations avec le Parlement ; de la Ministre près le Premier Ministre mais aussi du Coordonnateur du Secrétariat Technique de Riposte et du Gouverneur de la Banque Centrale du Congo. Il y reviendra la semaine prochaine pour répondre à d’autres préoccupations des sénateurs.

src : https://www.primature.cd/public/2020/05/21/le-pm-ilunga-au-senat-chaque-province-dispose-a-ce-jour-dun-plan-provincial-de-riposte-grace-a-lappui-du-gouvernement-et-dun-protocole-national-de-traitement-covid-19/

%d blogueurs aiment cette page :