Maître Déo Nyamwisi à la communication du capitaine Antony Mwalushayi :“ Il est temps que nous ne puissions pas blanchir les délinquants et condamner les victimes”

Des réactions continuent à être enregistrées après les récentes violences qui ont été observées il y a peu en ville de Butembo.

Dans un entretien avec votre radio ce lundi 15 août 2022,cet acteur Politique a d’abord condamné l’attaque contre la prison de Kakwangura ayant conduit à l’évasion des centaines des prisonniers. Maître Deo Nyamwisi, estime que la complicité conduirait à cette évasion.

Notre source déplore aussi la communication de l’armée qui a blanchie selon lui les délinquants et condamner les victimes.

Nous avons déploré la situation qui s’est aggravé après un moment où il y a eu des véhicules des policiers incendiés, là nous le déplorons, mais il est temps que nous ne puissions pas blanchir les délinquants et condamner les victimes c’est quelque chose aussi qui essaie de mettre l’huile sur le feu” a-t-il déclaré.

Maître Deo Nyamwisi rappelle que la population est victime depuis plusieurs années victimes des actrocités des rebelles ADF dans cette région, et ne devrait pas être traité comme auteur de sa malheur vis à vis de cette communication. il demande ainsi à ceux qui communiquent pour le compte de l’armée d’aiguiser leurs langues.

Cependant notre source appelle à une franche collaboration entre l’armée et la population pour mettre en déroute l’ennemi qui endeuille la population.

Des tensions ont été observées depuis le début de la semaine dernière en ville de Butembo. C’est d’abord l’attaque contre la prison centrale de Butembo qui a conduit à l’évasion des centaines des prisonniers. Il est ensuite suivi l’attaque contre des policiers.

 

 

Azarias Mokonzi

Publié le
Catégorisé comme La Une
%d blogueurs aiment cette page :