Monde :Après l’Ukraine, un autre pays dans le viseur de Vladimir Poutine

La Moldavie, petit pays faisant frontière avec l’Ukraine craint de devenir la prochaine cible de Poutine.

Les déclarations il y’a quelques jours du ministre moldave des affaires étrangères Nicu Popescu montre à quel point le pays craint pour sa sécurité. << nous ne sommes ni dans l’OTAN, ni dans l’Union Européenne, nous sommes pauvres, nous nous attendons au pire>> a t-il affirmé.

En effet pour le politologue moldave Igor Munteanu, si les russes prennent le port ukrainien d’Odessa situé à quelques kilomètres des frontières moldaves, il est à redouter que les russes interviennent dans la foulée en Moldavie. Car de la même manière qu’en Ukraine où Moscou s’est appuyé sur des régions séparatistes pro russes (la Crimée, le Donbass), elle pourrait en Moldavie s’appuyer également sur la Transnistrie, un territoire de séparatistes pro russes soutenu par la Russie depuis 30 ans et qui à ses yeux stratégiques car Moscou pourrait y stationner sa 14 ème armée ainsi que de très importants stocks d’armement. Et lui permettre également de freiner l’ancrage européen de la Moldavie.

Il faut également rappeler que la Moldavie, la Géorgie et l’Ukraine ont successivement envoyé leur candidature d’adhésion à l’Union Européenne ces dernières semaines pour se protéger de l’invasion russe, rêvant de bénéficier un jour de la clause de défense mutuelle des États membres en cas d’agression armée.

En parallèle, la Transnistrie quant à elle s’est tourné vers les Nations Unies pour demander la reconnaissance de son indépendance.

Eugène Vomba

Publié le
Catégorisé comme Monde
%d blogueurs aiment cette page :