Nord-Kivu : La sociv accuse le Réseau communautaire Nouvelle vision club de Nyiragongo de vouloir déstabiliser ce territoire

La société civile, forces vives, du territoire de Nyiragongo condamne le comportement malsain d’un groupe de délinquants à tendance tribale se camouflant dans une organisation œuvrant sous des fausses adresses avec le nom  »Réseau communautaire Nouvelle vision club RC-NVC ».

Dans une déclaration rendue publique mercredi 8 avril dernier, cette structure citoyenne s’insurge contre les déclarations de ce réseau mafieux qui aurait reçu une mission bien déterminée de déstabiliser le territoire de Nyiragongo en créant une tension tribale entre les communautés au profit de certains politiciens qui ne vivent que des conflits pour asseoir leur pouvoir.

 »Les informations à notre possession renseignent que certains membres de ce réseau seraient des mercenaires détenant un plan spécifique pour déstabiliser le territoire de Nyiragongo et décrédibiliser les autorités politico-administratives et militaires à travers des intox, injures et fausses alertes diffamatoires sur les réseaux sociaux créant ainsi une diversion en attirant l’attention des autorités sur des fausses pistes de leur jeu macabre où le voleur crie aux voleurs », explique Mambo Kawaya .

Vu l’insécurité grandissante dans le Nyiragongo et l’acharnement par lequel il s’illustre ce derniers temps, les animateurs de ce réseau contre les notables, acteurs de la société civile, certains chefs coutumiers en général et particulièrement le chef du groupement Rusayo, à travers leurs publications sur les réseaux sociaux, il y a lieu de croire que le Réseau communautaire Nouvelle vision club RC-NVC y connaît quelque chose, poursuit le président des forces vives.

Tout en rappelant que ces temps, plusieurs notables défenseurs des droits humains et chefs coutumiers de Bukumu sont victimes de l’insécurité qui prend une allure de plus en plus inquiétante et dont le cas le plus récent est la mort tragique du chef de village Kalangala en groupement Rusayo, monsieur Amisi Kanane, assassiné par des hommes armés jusque là non identifiés dans la nuit du 1avril 2020, la société civile de Nyiragongo recommande au gouvernement provincial ce qui suit :

– la sécurisation des notables, acteurs de la société civile et certains chefs coutumiers victimes de l’insécurité et plus particulièrement le chef de groupement Rusayo;

– interpeller les animateurs du Réseau communautaire !Nouvelle vision club afin qu’ils remettent à l’autorité compétente le plan de déstabilisation du territoire qu’ils détiendraient

– prendre des mesures contraignantes à l’égard de ce réseau afin qu’il se conforme aux textes juridiques régissant les ASBL en République démocratique du Congo.

– ne pas prêter oreille à certains politiciens qui ne jurent que par la déstabilisation du groupement Rusayo.

Amour Imani Christian

%d blogueurs aiment cette page :