Nord-Kivu : Les députés réclament la rétrocession de 40% aux provinces pour faire face au Covid-19

Les élus de la province du Nord-Kivu lancent un cri d’alarme vers le gouvernement central de la République à rétrocéder les 40% aux provinces pour leur permettre de mieux mener la riposte contre le Coronavirus.

“Le gouvernement central doit prendre conscience, s’il n’y a pas de rétrocession régulière accordée aux provinces, ça sera une façon pour Kinshasa d’exposer davantage les provinces », redoutent-ils.

Pendant que la province cumule 4e cas positifs au Covid-19, les élus du Nord-Kivu doutent que les autorités soient en mesure d’assurer la riposte sans les moyens financiers.

« Si ces rétrocessions n’arrivent pas, je doute que le Nord-Kivu soit en mesure de faire face à une gestion responsable des cas de Coronavirus, parce qu’il n’y aura pas de moyens. Pourtant, la riposte nécessite des moyens, ça risque d’être catastrophique” prévient Jean-Paul Lumbulumbu, vice-président de l’Assemblée provinciale du Nord-Kivu, élu de Lubero.

Il faut rappeler ici qu’une motion incidentielle vise le gouverneur Carly Nzanzu Kasivita  » pour le mettre dans l’obligation de retenir à la source, bien qu’il ne soit pas signataire dans les compte » mais « nous allons utiliser l’arme juridique et politique pour que Kinshasa finisse par comprendre que sans les rétrocession, les provinces ne peuvent pas fonctionner », ajoute Lumbulumbu.

Yvonne Kapinga

%d blogueurs aiment cette page :