Nord-Kivu : Les députés réclament la rétrocession de 40% aux provinces pour faire face au Covid-19

Les élus de la province du Nord-Kivu lancent un cri d’alarme vers le gouvernement central de la République à rétrocéder les 40% aux provinces pour leur permettre de mieux mener la riposte contre le Coronavirus.

“Le gouvernement central doit prendre conscience, s’il n’y a pas de rétrocession régulière accordée aux provinces, ça sera une façon pour Kinshasa d’exposer davantage les provinces », redoutent-ils.

Pendant que la province cumule 4e cas positifs au Covid-19, les élus du Nord-Kivu doutent que les autorités soient en mesure d’assurer la riposte sans les moyens financiers.

« Si ces rétrocessions n’arrivent pas, je doute que le Nord-Kivu soit en mesure de faire face à une gestion responsable des cas de Coronavirus, parce qu’il n’y aura pas de moyens. Pourtant, la riposte nécessite des moyens, ça risque d’être catastrophique” prévient Jean-Paul Lumbulumbu, vice-président de l’Assemblée provinciale du Nord-Kivu, élu de Lubero.

Il faut rappeler ici qu’une motion incidentielle vise le gouverneur Carly Nzanzu Kasivita  » pour le mettre dans l’obligation de retenir à la source, bien qu’il ne soit pas signataire dans les compte » mais « nous allons utiliser l’arme juridique et politique pour que Kinshasa finisse par comprendre que sans les rétrocession, les provinces ne peuvent pas fonctionner », ajoute Lumbulumbu.

Yvonne Kapinga

 21 total views

%d blogueurs aiment cette page :