Nord-Kivu : l’honorable Magezi Celse tape le point sur la table suite aux massacres des civils à Beni et Irumu

24

Le député provincial Muhindo Magezi Celse élu du territoire de Beni déplore les nouvelles tueries des civils en plein État de siège, notamment l’attaque sanglante des ADF dans la commune de Bulongo où 7personnes ont été tuées par machettes et plusieurs dégâts matériels.

 » c’est inacceptable de voir les gens continuer à périr, à être tués, massacrés, dans le territoire de Beni. C’est avec douleur que nous avons appris par téléphone que les gens viennent de mourir à Bulongo et après les enquêtes nous apprenons que l’ennemi a même tué à Apyenne apyeutu, ce qui est très inquiettant et que le même ennemi est venu opéré dans le centre de Bulongo et massacré les gens puis se retirer sans être inquiéter pendant qu’on nous parle de l’État de siège ! Les gens meurent partout en Irumu où on a également brûlé des véhicules, cela veut dire que l’insécurité continue même pendant l’État de siège! » s’exclame-t-il.

Celui-ci recommande au gouvernement central de s’entretenir avec le parlement national, avant de proroger pour la cinquième fois l’État de siège.il faut qu’il y est une évaluation de ce qui concerne les tueries dans la zone.

« Moi comme député provincial élu de Beni territoire et envoyé par le peuple, je recommande au gouvernement central de s’entretenir avec le parlement national, avant de proroger pour la 5ème fois il faut qu’il y est une évaluation à ce qui concerne les tueries dans le territoire de Beni à -t-il recommandé.

Il demande cependant au chef de l’État de sanctionner la magouille se trouvant dans l’armée comme il l’a constaté durant son passage à Beni.

« le président a l’obligation de voir qui sont complices dans cette affaire de le sanctionner et doit mettre en place la logistique et voir comment changer les stratégies pour que la paix soit réelle dans la région car sans elle la population a du mal à compter au gouvernement »poursuit l’élu du territoire de Beni.

Moïse Maliro depuis Beni