Nord-kivu:La société civile de Bashali plaide pour l’encadrement de la population occupant une partie du Parc National des Virunga

La coordination de la société civile forces vives de la Chefferie des Bashali dans le territoire de Masisi, demande aux autorités et leurs partenaires de songer à l’encadrement des habitants qui vivent temporairement à Kebeza et Burungu en groupement Bashali Kaembe, territoire de Masisi au Nord-Kivu.

C’est à l’issue d’une mission conjointe organisée dans ces entités par les autorités civiles et militaires la fois dernière que cette demande a été faite. Cette mission avait pour objectif de palper du doigt la vie que mènent les habitants de la place.

Le président de la société civile en chefferie de Bashali, monsieur TOBIRWAKYO KAHANGU Tobi lance un cris de détresse auprès des autorités politico-administratives du territoire de Masisi voire de la province pour améliorer les conditions de vie des habitants de cette partie du pays.

Se confiant au téléphone du rapporter de topinfos24.com ce jeudi, cet acteur de la société civile, renseigne que les habitants vivant dans cette partie du parc des Virunga sont exposés à plusieurs dangers notamment aux animaux féroces, insécurité , etc.

Selon lui, cette population exerce des activités que le gouvernement congolais devrait encadrer en dehors de cet espace situé dans l’aire protégée.

A lui d’ajouter que le gouvernement doit prendre à mains ses responsabilités en les délocalisant cette population vers d’autres milieux où la vie est possible. Car remarque-t-il nombreux mènent une vie misérable au point qu’il est difficile de trouver l’eau potable et d’accéder aux services sociaux de base tels que, l’éducation, la santé et autres.

Il est à noter que, cette population qui reste dans cet espace protégé, totalise déjà 20 ans depuis leur installation dans ces zones ajoutent nos sources.

 

Siméon SEMASAKA

Publié le
Catégorisé comme La Une
%d blogueurs aiment cette page :