Nyiragongo : Le chef du groupement Rusayo dans les viseurs des malfrats (Sociv)

La société civile, forces vives du territoire de Nyiragongo alerte sur l’insécurité à laquelle font face ce derniers temps plusieurs notables, défenseurs des droits humains et chefs coutumiers de la chefferie de Bukumu au Nord-Kivu.

Une insécurité qui prend une allure de plus en plus inquiétante depuis la mort tragique du chef de village Kalangala en groupement Rusayu, monsieur Amisi Kanane, assassiné par des hommes armés la nuit du 1 avril 2020 en ville de Goma.

Depuis, le chef de groupement Rusayo, Janvier Bangumya serait aussi dans les viseurs de ces mêmes malfrats, a fait savoir cette structure citoyenne, dans une déclaration rendue publique mercredi 8 avril 2020 à Kibumba.

 »La nuit du 6 au 7 avril 2020, un groupe de criminels munis d’armes à feu AK 47 et armes blanches en provenance du quartier Mugunga, ont fait incursion dans le groupement Rusayo, traversant le village Karambi vers le village Katwa et dont l’objectif était d’exterminer la famille du chef de groupement Rusayo et quelques notables du coin. Aerté par la population qui, d’ailleurs a passé la nuit à la belle étoile suite à ces menaces, les forces de sécurité ont vite déployé les éléments de l’ordre et maîtrisé la situation », a expliqué le président de la société de Nyiragongo, Mambo Kawaya.

Face à cette situation, il recommande au gouvernement provincial à sécuriser les notables, défenseurs de droits humains et chefs coutumiers victimes de l’insécurité, plus particulièrement le chef de groupement Rusayo déjà dans les viseurs des assaillants.

Amour Imani Christian

%d blogueurs aiment cette page :