Oraison funèbre de « Baba » Kyungu wa Kumwanza : Le gouverneur Jacques kyabula plaide en faveur du défunt pour son élévation à titre posthume au rang de héros national

15

Lubumbashi, le jeudi 16 septembre dernier lors de l’oraison funèbre dit en la mémoire du regretté Président de l’Assemblée provinciale du Haut-Katanga, le gouverneur Jacques kyabula, presque au bord des larmes a évoqué les souvenirs et qualités de l’illustre disparu, gouverneur honoraire du Katanga, président du Conseil d’administration de la Société Nationale de Chemins de fers du Congo et il ya peu, Président de l’Assemblée provinciale du Haut-Katanga, Antoine Gabriel Kyungu wa Kumwanza.

Évoquant des souvenirs, le gouverneur Jacques kyabula se rappelle encore de l’invitation lui adressée par ce dernier alors malade et tout dernièrement à bord d’un avion médicalisé affrété par le Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo pour son évacuation à l’étranger pour des soins appropriés.

C’est alors que face à son épouse, à sa fille et à son fils, vu le caractère intime de la conversation, l’illustre disparu avait exigé que sa famille restreinte le laisse seul pour un instant, afin qu’il puisse dialoguer avec son interlocuteur. Ce qui témoigne à suffisance le degré de considération qu’il éprouvait envers lui.

Et pour avoir été par le passé gouverneur du Katanga et Président de l’Assemblée provinciale du Haut-Katanga, Antoine Gabriel et moi , avions quelque chose en commun a témoigné, le désormais gouverneur du Haut-Katanga , Jacques kyabula.

Au regard de bons et loyaux services rendus à la République démocratique du Congo en général et au Katanga en particulier, celui qui est affectueusement appelé de tous, Baba Kyungu wa Kumwanza était un fédéraliste qui a su mettre en avant l’intérêt national.

Dans sa lutte pour l’unité nationale, ce dernier ne ménageait aucun effort pour bouter dehors toute velléité de nature a compromettre l’unité nationale chèrement. Démocrate, son nom reste compté parmi les 13 parlementaires qui, de mèche avec Étienne Tshisekedi wa Mulumba avaient exigé dans une lettre, l’instauration de la démocratie à l’aigle de Kawele, le Maréchal Mobutu.

Fort de tous ces éléments, qu’il plaise au Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo de l’élever au rang de grand cordon de l’Ordre natîonal Kabila-Lumumba, a plaidé Jacques kyabula katwe, gouverneur du Haut-Katanga.

Michael Bakemba