RDC :“Chercher à ce que la MONUSCO parte précipitamment est une façon de donner l’occasion au pouvoir de tricher aux élections de 2023 sans témoin”( Franck Diongo)

Le Président du Mouvement Lumumbiste Progressiste (MLP) Franc Diongo est contre le départ précipité de la Mission de l’Organisation des Nations-Unies pour la Stabilisation du Congo (MONUSCO) du territoire congolais avant 2022.

Dans une sortie médiatique à l’occasion du lancement officiel du site internet de son parti,ww.mlprdc.,cet acteur politique pa appelé les congolais à jouer à la prudence. A l’en croire,le régime Tshisekedi précipite le départ de la MONUSCO pour tricher aux prochaines élections de 2023. Il plaide plutôt pour une requalification du mandat de la MONUSCO.

Chercher à ce que la MONUSCO parte précipitamment est une façon de donner l’occasion au pouvoir de tricher,aux élections de 2023 sans témoin.il faut que les Nations-Unies puissent requalifier le mandat de la MONUSCO, Parce que maintenant ça donne l’impression comme si la MONUSCO est l’agent de la balkanisation du pays. La MONUSCO ne peut pas partir avant les élections.ils doivent voir comment le président Tshisekedi va perdre les élections, Parce qu’on ne peut pas aller aux élections sans témoin” a-t-il martelé.

Notons que des voix s’élèvent pour exiger le départ de la MONUSCO pour son inefficacité. Le gouvernement a d’ailleurs écourté le délai sur son délai prévu en 2024.

 

 

Azarias Mokonzi//Beni

Publié le
Catégorisé comme La Une
%d blogueurs aiment cette page :