RDC-culture: suspension des chansons « ni-ni tosali te » et autres, Martin Fayulu en réagit aussi

61

Le coordonnateur de la plateforme Lamuka, Martin Fayulu a salué la liberté d’esprit avec laquelle les jeunes musiciens congolais notamment le groupe Mouvement Populaire de la Révolution (MPR) ont abordé les questions de vie en RDC. Le chef de l’opposition a manifesté un soutien indéfectible envers ces vaillants citoyens qui défendent et dénoncent avec la dernière énergie la cacophonie politico-sociale qui se vit au pays de Lumumba.

Les sources de topinfos24.com indiquent que Martin Fayulu Madidi salue vivement la clairvoyance des jeunes musiciens congolais dans leurs interrogations d’interpellations à travers les chansons telles que : Nini tosali te, Peuple Aboyi RAM, lettre à ya Tshitshi, Le Président a été Nommé, Politicien Escroc…

Les thématiques abordées par les jeunes musiciens ont rencontré les difficultés de la population congolaise, raison pour laquelle les chansons comme « Nini tosali te et Lettre à ya Tshitshi» ont rencontré un succès extraordinaire tant au niveau national que au niveau international. Les jeunes congolais se sont sentis très toucher par la révélation par la révélation au grand jour du chaos social qui tue plusieurs au milieu d’eux .

Pour rappel, la ministre de la Justice, Rose Mutombo, a instruit le directeur de la Commission Nationale de Censure de lever la mesure portant interdiction de diffusion des clips du groupe MPR et du rappeur Bob Elvis. La ministre a estimé que cette décision est illégale.

Il faut noter que la Commission Nationale de Censure, qui est une structure sous tutelle du ministère de la Justice, avait décédé d’interdiction la diffusion de ces chansons dans les télévisions et radios locales, pour non-respect de la procédure en matière de censure.

Eugène Vomba