mercredi, mai 12, 2021

RDC : Marie Efoko au FCC La RDC est entrain de tracer de nouveau sa propre Histoire

- Advertisement -

La crise politique au sein des institutions de l’État continue à défrayer la classe politique congolaise.

En effet, après la destitution du bureau Mabunda au sein de l’Assemblée nationale et la déchetterie, la déchéance du premier ministre et son gouvernement Ilungamba, la présidente de l’Alliance des Élites pour Un Nouveau Congo (AENC) Madame Marie Ifoku salut l’engagement du président de la République et surtout son combat de la reconstitution d’une nouvelle aire politique dans le pays en écartant le système Kabila qui selon elle a traumatisé depuis une décennie la population congolaise par sa gestion<< au Congo tout tout est urgent, c’est vrai pour nous la première urgence, est la guerre à l’Est il faut qu’elle cesse, mais si vous avez un peu compris sa façon de faire, il essaye d’éviter le plus possible que le sang que le sang continue à couler, il fallait donc une certaine humilité pour pouvoir conduire bien ce bateau et comme nous venons bien de le constater aujourd’hui le système FCC qui en réalité était un château de carte, nous sommes entrain d’assister à un démentiellement, d’un système qui nous a traumatisé pendant 20 ans quasiment » fait elle savoir.

Elle salut cette lutte selon elle qui va délivré le peuple congolais entre les mains d’une classe politique constituée des inconscients c’est pourquoi elle appelle la population congolaise à accompagner le chef de l’État surtout mieux à adhérer à la vision du chef de l’État pour constituer un Congo nouveau dont son parti et elle même lutte  » le président de la République à lui seul ne pourra rien faire, il faut l’adhésion du peuple congolais dans cette vision là, parce que cette lutte de la délivrance de tout un peuple, nous sommes totalement pris en otage par un système non seulement mondial mais d’un système régional, de l’intérieur qui était le FCC qu’on vient de démanteler et nous en sommes sincèrement ravi parce que ce sont des choses que nous nous avons eu à annoncer à travers mon parti l’Alliance pour Un Congo Nouveau avait invité en octobre pour demander justement le divorce entre le FCC-CACH,la dissolution de l’Assemblée nationale ou faire tomber tout simplement l’Assemblée nationale, ce qui a été fait aussi, la nomination d’un informateur et le gouvernement Ilungamba devrait tomber donc moi personnellement j’ai beaucoup d’espoir et je crois que nous avons commencé à écrire une nouvelle histoire de notre pays, et je voudrais sincèrement que tout le peuple s’engage dans ce combat et que ensemble nous puissions mettre la pression et tout ceux qui nous empêchent de prendre nos marques véritable » a-t-elle conseillé.

Azarias Mokonzi/Beni

- Advertisement -

Le + récents

- Advertisement -

Voir aussi