• mer. Sep 30th, 2020

RDC – Rentrée Parlementaire : Jeanine MABUNDA exhorte la classe politique à privilégier l’unité nationale et l’intérêt du peuple

Sep 15, 2020

Ce mardi 15 septembre 2020 est une grande journée pour le parlement congolais. C’est l’ouverture solennelle de la session budgétaire de septembre.

Dans la salle des congrès du palais du peuple rempli par les députés, sénateurs, membres du gouvernement, membres du pouvoir judiciaire, institutions d’appui à la démocratie et corps diplomatique,
La présidente de l’Assemblée Nationale a prononcé son traditionnel discours d’ouverture de la session. Jeanine Mabunda a brossé le tour complet de tous les secteurs de la vie nationale congolaise.

Mais bien avant l’entrée en matière, la speaker de la chambre basse a fait observer quelques minutes de silence en mémoire de congolais morts lors de dernières violences à Béni, Irumu, kamituga, Masisi, sans oublier les nombreuses autres victimes de diverses maladies et insécurité à travers le pays.

Retraçant le bilan souvent sombre de plusieurs secteurs de la vie, Jeanine Mabunda, Présidente de l’Assemblée Nationale a dénoncé les maux qui rongent le bien-être de la population, notamment la corruption, le détournement, le tribalisme ainsi que l’insécurité qui rebondit dans plusieurs coins de la République.

Elle a exhorté les politiques à privilégier l’unité nationale, la souveraineté ainsi que le bien-être du peuple congolais, fatigué des querelles politiciennes.

Jeanine Mabunda est revenue sur les dérives verbales inacceptables dont elle est victime ces derniers temps.

A travers sa personne, ce sont les filles et femmes congolaises qui sont attaquées par ce discours qui doit absolument être banni.

Le prix Nobel congolais, le Docteur Denis Mukwege et son combat pour la dignité de la femme n’ont pas été oubliés lors de ce discours d’ouverture.

outre le budget 2021 ainsi que le collectif budgétaire 2020 qui ont priorité durant cette session, quelques propositions de loi relatives à la lutte contre la corruption, l’entrepreneuriat des jeunes, les réformes de la fonction publique et les droits de l’homme figurent en ordre de priorité.

Il va de soi que le contrôle parlementaire soit au rendez-vous d’une telle session a souligné l’honorable Jeanine Mabunda dans son speach applaudi par l’assistance qui en a salué les grandes séquences.

Michael Bakemba

 151 total views