• mer. Sep 30th, 2020

RDC-Rentrée parlementaire : Le palais du peuple sous haute surveillance ce jour

Sep 15, 2020

C’est l’une des rétombées des rencontres croisées, d’une part, entre le Premier ministre et les présidents de deux chambres du Parlement et, de l’autre, avec les ministres sectoriels.Le Premier ministre Sylvestre Ilunga a réuni hier lundi 14 septembre les présidents de deux chambres du Parlement, Jeanine Mabunda (Assemblée nationale) et Alexis Thambwe Mwamba (Sénat). Les trois personnalités ont échangé sur la sécurisation du Palais du peuple à la veille de la rentrée parlementaire prévue ce mardi 15 septembre.

Pour le Chef de l’Exécutif central, « la sécurisation du Parlement au cours de la session parlementaire passée (…), vous le savez, il s’est passé des choses ici qui ont choqué toute l’opinion parce qu’on n’a pas pris les mesures qu’il fallait pour que les parlementaires soient en sécurité dans leur travail. Ce qui n’est pas normal dans une République ».Le Premier ministre a, par la suite, échangé avec les services commis à la sécurisation du Parlement « pour que ce qui s’est passé durant la session passée ne se répète plus ».

EVENEMENTS MALHEUREUX DE LA SESSION DE MARS

Les entretiens de trois personnalités ont été focalisés sur la sécurisation du Palais du peuple dont les derniers événements malheureux survenus à la session de mars ont marqué les esprits dans l’opinion nationale. Ainsi, pour ne pas les revivre, des dispositions sécuritaires viennent d’être prises, à en croire le ministre des Relations avec le Parlement, Déo Nkusu.Ainsi le Premier ministre a réuni, non seulement les membres du Gouvernement, mais également les responsables des services.«Nous avons pris un certain nombre de dispositions pour qu’à partir de demain, cette enceinte soit sécurisée. Il faudra qu’il soit désormais interdit que les militants ne puissant plus entrer au sein de l’Assemblée nationale. A la rigueur meme, a annoncé le ministre des Relations avec le Parlement,il faut éviter d’inviter les militants au Palais du people».

PROPOS INDIGNES ET IRRESPECTUEUX

Dans la foulée, il a fustigé les propos indignes et irrespectueux qui sont tenus sur les réseaux sociaux à l’endroit des members de cette institution, tout en se référant à la justice appelée de faire son travail.Outre les présidents des deux chambres du Parlement, plusieurs autres membres du gouvernement ont pris part à cette séance de travail. Il s’agit du ministre des Relations avec le Parlement, le vice-ministre de l’Intérieur, le vice-ministre de la Justice, le vice-ministre des Finances, le vice-ministre du Budget, ainsi que les responsables des services de sécurité ainsi que la PoliceLa session de septembre est essentiellement budgétaire. Les parlementaires vont devoir examiner et éventuellement voter la loi de la reddition des comptes exercice 2020. Ils pourront par la suite voter la loi des finances exercice 2021.

MOIS DE JUIN PARTICULIEREMENT MOUVEMENTE

Cependant, au cours de cette session, les parlementaires seront beaucoup sollicités sur tant d’autres questions politiques notamment celles relatives aux réformes de la Commission électorale nationale Indépendante (CENI).Pour rappel, le mois de juin dernier avait été particulièrement très mouvementé, caractérisé par des manifestations de militants de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), parti en coalition au pouvoir. Pendant quelques jours, ces derniers avaient pris d’assaut le Palais du peuple.L’avant-midi du 12 juin, ils avaient envahi le siège du Parlement pour empêcher les élus du peuple d’accéder à l’hémicycle en vue d’élire le successeur à Jean-Marc Kabund qui venait d’être déchu de sa fonction de Vice-président de l’Assemblée nationale.Ils scandaient des cris et des chants de soutien à Félix Tshisekedi, en s’en prenant àtous les parlementaires qui tentaient d’accéder dans l’enceinte du Palais du peuple. Quelques députés dont Xavier Bonane Yanganzi, ont vu leurs véhicules caillasser.

Lire la suite http://www.forumdesas.org/spip.php?article27434

 111 total views