RDCongo : Tensions entre la radio-télévision nationale(RTNC) et la primature

La coalition de l’ex-président, le FCC, accuse la RTNC d’avoir censuré deux déclarations du Premier ministre, Sylvestre Ilunga Ilunkamba. La première a eu lieu fin juin, lors du désaccord du chef du gouvernement sur l’interpellation du ministre de la Justice. La seconde intervention qui aurait été censuré portait sur les ordonnances du président Tshisekedi pour les nominations au sein de l’armée et de l’appareil judiciaire. Le patron de la RTNC nie toute censure.

Avec notre correspondant à KinshasaPascal Mulegwa

Plusieurs responsables à la primature tenue par des pro-Kabila, s’en plaignent. Et face aux critiques, le directeur général de la RTNC, Ernest Kabila Ilunga, rétorque, en estimant que « c’est un faux problème ».

« On n’a pas imposé la censure aux éléments de la primature. Il y a deux déclarations du Premier ministre qui n’ont pas été diffusées ici chez nous. Nous avons trouvé qu’elles pouvaient embraser le pays, c’est ainsi que nous nous sommes abstenus, car le rôle de la chaîne publique est de contribuer à la consolidation de la paix et surtout la consolidation de l’unité nationale », a-t-il déclaré à RFI.

Le directeur affirme, en outre, que d’une « manière savante » son média a également refusé de relayer les trois appels du parti présidentiel le Front commun pour Congo et de l’opposition à manifester dans les rues pour « éviter l’arbitraire ». L’entourage du chef du gouvernement congolais accuse la présidence d’avoir pris en otage ce média qui relève du ministère de la Communication, actuellement dirigé par un ministre issu du camp Tshisekedi.

La suite : https://fr.news.yahoo.com/rdc-tensions-entre-radio-t%C3%A9l%C3%A9vision-083256773.html

 165 total views

%d blogueurs aiment cette page :