Retrait annoncé des UPDF :“ça doit servir de leçon au gouvernement congolais,qui ne fait que confiance aux armées étrangères au détriment des FARDC plus forts” CT Érick Lukyo

Le retrait annoncé des éléments UPDF sur le sol congolais par l’armée Ougandaise fait enregistré beaucoup des réactions au sein la classe politique en ville de Beni,(Nord-Kivu).

En effet, la plus récente est celle du CT Érick Lukyo, cadre de BUREC qui estime que ce retrait est prématuré,car les tueries continuent.il précise en outre que cette décision doit constituer une leçon pour le gouvernement congolais et les hommes politiques,qui ne font que confiance aux armées étrangères au détriment des FARDC.A l’en croire,le gouvernement doit mettre à la disposition de l’armée des moyens pour qu’ils mettent terme à la guerre.

C’est une leçon pour nous Parceque nous avons vu les faiblesses et la force de l’armée Ougandaise sur le sol congolais,et cela nous prouve en suffisance que nous avons compris et nous avons tirerer une bonne leçon et la leçon c’est celle-ci, nous devons nécessairement être en mesure de construire notre propre armée pour qu’elle devienne une armée républicaine au vrai sens du terme” conseil cet acteur Politique.

Cependant Jean-Paul Lusenge croit pour sa part, que cette annonce doit être une Conséquence d’une complicité à l’interne qui se dit.

Notons que c’est depuis novembre dernier que les éléments UPDF combattent au côté des FARDC dans les régions de Beni et de l’Ituri, où se perpétuent les massacres de civils en nombre élevés.

Azarias Mokonzi

Publié le
Catégorisé comme Politique
%d blogueurs aiment cette page :