Sortie médiatique du SG de l’ONU sur l’insécurité à l’Est :Des organisations de la société civile dénoncent un complot contre la RDC

Des réactions ne cessent d’être enregistrées au sein de la classe sociale en RDC quelques heures après la déclaration faite par le Secrétaire Général de l’Organisation des Nations-Unies, António Guterres sur la situation sécuritaire à l’Est de la RDC particulièrement à Rutshuru, Nord-Kivu.

Dans son entretien avec la RFI, António Guterres a reconnu l’incapacité ou encore l’impuissance de la MONUSCO de mettre terme aux hostilités provoquées par le M23. Une sortie médiatique qualifiée de moquerie par des organisations de la société civile qui dénoncent un complot de balkanisation contre la RDC.

Nous prenons acte de l’aveu d’impuissance des Nations Unies d’imposer la paix en RDC et nous dénonçons ce vaste complot dont la RDC est victime avec la complicité internationale. Nous notons que si c’était l’Ukraine, le monde entier serait mobilisé par les Nations Unies avec en tête son secrétaire général. Ainsi, nous appelons toute affaire cessante que la MONUSCO puisse se retirer de la RDC étant mis dans l’incapacité d’accomplir sa mission en RDC” a déclaré J. Tshiombela de la Nouvelle Société civile congolaise au cours d’un point de presse.

Notons que depuis plus de 3 mois, Bunagana reste contrôlé par les rebelles du M23 appuyés par le Rwanda et l’Ouganda.

 

 

Azarias Mokonzi

Publié le
Catégorisé comme La Une
%d blogueurs aiment cette page :