Un documentaire de DNDi sur un médicament contre la maladie du sommeil primé au premier festival du film de l’OMS

GENEVE/KINSHASA (13 mai 2020) – Un court métrage de l’initiative Médicaments contre les Maladies Négligées (DNDi), qui raconte l’histoire de médecins en République démocratique du Congo (RDC) et leur rôle dans le développement d’un médicament révolutionnaire contre la maladie du sommeil, a remporté le grand prix du premier festival du film « Santé pour tous » organisé par l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Le film, intitulé « Le rêve d’un médecin : une pilule contre la maladie du sommeil » raconte comment le Dr. Victor Kande, un chercheur congolais, a contribué aux efforts de l’ONG de recherche médicale DNDi et de ses partenaires pour mettre au point un traitement appelé fexinidazole.

Le documentaire a été sélectionné parmi près de 3 000 films. Le jury était composé de cinéastes et d’artistes de renommée mondiale ainsi que de représentants de l’OMS. « En tant que médecin, je connais ces maladies et leurs causes ; mais ce que le film réussit à mettre en avant, c’est le versant humain – ce qui a un impact bien plus fort », a déclaré la Dr. Soumya Swaminathan, Scientifique en chef de l’OMS, lors de la cérémonie de remise des prix en ligne.

Les autres membres du jury dans la même catégorie étaient le scénariste et réalisateur britannique Richard Curtis et l’acteur et réalisateur brésilien Wagner Moura.

Le court-métrage peut être visionné ici.

La maladie du sommeil est une maladie parasitaire mortelle transmise par la mouche tsé-tsé. Le seul traitement disponible a longtemps été un dérivé de l’arsenic qui est si toxique qu’il tuait 5% des patients. DNDi et ses partenaires ont découvert le fexinidazole, une molécule appartenant à l’entreprise pharmaceutique Sanofi, et s’en sont servis pour développer un traitement par voie orale, sans risque et simple d’utilisation. Les patients doivent simplement prendre des pilules pendant 10 jours.

“Le film s’ouvre sur ce qui a été mon cauchemar pendant des années – devoir administrer des traitements toxiques et mortels – et se termine par la réalisation de mon rêve : un médicament sûr et efficace », a déclaré le Dr. Kande. « Aujourd’hui, je compatis avec les milliers de médecins autour du monde confrontés à une situation similaire, et j’espère vraiment que ce film et notre histoire montreront que, si nous nous unissons, nous pourrons trouver une solution au cauchemar actuel. »

Ce grand prix est accompagné d’une subvention de 10 000 dollars que DNDi utilisera pour réaliser d’autres documentaires sur les patients négligés et sur les chercheurs, médecins et personnels soignants qui font tout leur possible pour développer des traitements adéquats.

DNDi (Drugs for Neglected Diseases initiative) est une organisation à but non lucratif de recherche médicale, fondée en 2003 par Médecins sans frontières pour répondre aux besoins des patients atteints de maladies négligées. Depuis sa création, DNDi a mis au point des traitements contre la malaria, la maladie de Chagas, la leishmaniose et le VIH pédiatrique. Elle a récemment participé au lancement d’une coalition visant à accélérer la recherche sur le COVID-19 dans les pays à revenu faible et intermédiaire.

FIN

Contacts medias

Ilan Moss : imoss@dndi.org
Sandrine Francine Ngalula : francinengal@gmail.com (Kinshasa)
Frédéric Ojardias : fojardias@dndi.org

 

 

 

 

 

%d blogueurs aiment cette page :