Union-sacrée: Opposition de visions et convictions tel que brandi, ou plutôt, éxécution dissimulée d’un calendrier stratégique lié aux élections

56

Moïse Katumbi et ses forces politiques annoncent leur possible retrait de l’Union Sacrée.

Brandissant il y a peu des menaces de quitter l’Union Sacrée une fois la proposition de loi TSHIANI se fait programmer pour débat à la plénière, or dans tous les deux cas, donc, programmé ou pas, la lecture des ambitions du camp Katumbi prédisait une finalité pareille.Moïse Katumbi semble tenir très ouvertement à s’offrir une raison pour se retirer de l’USN, se retirer sans y laisser ses plumes mais plutôt en se réconfortant.

L’alliance de Katumbi et Tshisekedi qui semble depuis son début présenté aucun vrai sentiment d’Union, n’a sans doute plus que quelques jours de survie.

Le dossier RAM présenté comme une des raisons ayant conduit à cette prise de position du camp Katumbi paraît simplement comme un cordage pour parvenir à une finalité prévue en temps comme en conduite, une opportunité saisie pour en même temps charger un partenaire qui dans peu de temps deviendra adversaire, un des potentiels, question de le fragiliser et s’offrir une position plus confortable que possible qui fructifie les ambitions politiques.

Avec un Katumbi envahi par des ambitions présidentielles, Félix Tshisekedi de son côté se serait sans doute attendu d’une issue pareille concernant leur partenariat?

Nyanza Kiyana Jules