Vladimir Poutine pourrait se faire opérer le cerveau à cause d’un cancer

Depuis des mois, des rumeurs à propos de l’état de santé de Vladimir Poutine vont bon train, et l’on a notamment évoqué une possible maladie de Parkinson détectée chez le président russe. Mais selon un proche du Kremlin, l’ancien agent du KGB devrait se faire opérer du cerveau « dans un avenir proche », à cause d’un cancer.

Il se pourrait bien que Vladimir Poutine doive temporairement céder le pouvoir à son secrétaire à la sécurité du Conseil de sécurité, Nikolai Patrushev. Le président russe serait atteint d’un cancer et « l’évolution de la maladie progresse », selon la chaîne Telegram populaire General SVR.

L’ancien agent du KGB devait se faire opérer en seconde moitié du mois avril, mais cela n’a finalement pas pu arriver, d’après une source bien placée à Moscou. Durant son incapacité, Poutine a d’ores et déjà nommé Patrushev, 70 ans, pour le remplacer. Plus brutal et fermé d’esprit que Poutine, celui-ci serait « la pire option possible », toujours selon cette source à Moscou.

Une maladie bien cachée
Depuis des mois, on soupçonne Poutine de souffrir de la maladie de Parkinson. La chaîne SVR affirme par ailleurs qu’il souffrirait de troubles schizo-affectifs. Mais officiellement, on nie toute rumeur de maladies du côté du Kremlin. En ce qui concerne une éventuelle opération du chef d’Etat, elle ne peut pas être décalée. Toutefois, son indisponibilité devrait être assez courte.

Hors de question pour Poutine de transférer complètement ses pouvoirs, mais il compte mettre en place un chargé d’affaires pour gérer l’effort de guerre, le fameux Nikolaï Patrushev.

 

Eugène Vomba

Publié le
Catégorisé comme Monde
%d blogueurs aiment cette page :